Une conférence des plus instructives

DSC_7810 copie 2.jpg

Ce jeudi 21 novembre, en l’une des salles de « L’Ombre du temps », située à Kain-Centre, le Docteur Jean-François Moreau a présenté de façon exhaustive une liste des qualités que doit normalement posséder le personnel soignant dans une maison de repos et de soins.

DSC_7817 copie.jpg

Dire que chacune et chacun en sont totalement pourvus relèverait d’un doux euphémisme. Aussi toutes et tous ont-ils écouté avec attention ce qui leur a été donné de voir et d’entendre.

Une présence impressionnante désireuse de participer: en particulier toutes et tous  qui sont en première ligne au quotidien,  mais aussi celles et ceux venus de loin en tant que référant pour la démence, les directions d’école, professeurs, représentants d’association, résidents, aidants… (voir photos en fin d'article)

DSC_7815 copie.jpg

Exposée par le Docteur, aidé en cela par Béatrice Hellin, organisatrice de la rencontre, la conférence a fouillé minutieusement le comportement que doit posséder le personnel à l’égard des patients dont ils ont la charge. L’analyse des conférenciers en a fait réfléchir plus d’un qui a pu battre sa coulpe en s’interrogeant au niveau de certains points évoqués. C’était d’ailleurs le but recherché.

Dans sa communication très bien structurée, le Docteur a cité de manière exemplative des comportements inadmissibles qui se déroulent parfois dans ce genre d’établissement.

DSC_7813 copie.jpg

S’appuyant sur les dessins de Serdu, présent en cette après-midi de formation, Béatrice Hellin, après les présentations des personnes présentes, a scruté les œuvres du dessinateur, lesquelles avait mis en lumière de façon concrète la façon de traiter les résidents, leur rendant une vie plus facile. En ces instants de réflexion, chacun a pu se questionner «  Dans ces circonstances, ai-je agi de la manière qui convenait ? »

Aussi, cette présentation a-t-elle eu le don de réveiller la conscience, parfois endormie, de chacun et de mettre en lumière sa  façon d’agir et de réagir face aux personnes dont il a la charge de manière effective et permanente.

Un extrait-résumé :

L’explication des planches (Des croquis valent mieux qu’un long discours), par Béatrice

DSC_7816 copie.jpg

Extraits :

  • Toc Toc Toc          

 

Le Toc, toc est soit trop souvent oublié, ou celui – ci n’est pas ponctué d’un arrêt permettant au résidant de donner son accord. Frappons donc une fois, attendons, refrappons une deuxième fois  et rentrons dans l’univers de la personne.

 

NDLR : Toujours en recherche du bien-être :

 

 « Comment mettre en place une démarche qualitative au sein de l’institution ?

 

"

Résidents, soignants, aidants, direction, médecins… sommes  tous concernés  et  impliqués dans le projet. Nous nous donnons du temps pour finaliser son lancement début 2020 ».

Béatrice Hellin parcourut ensuite les différents aspects de la vie quotidienne des résidents et, par des planches mémorielles qui rappelent au personnel soignant la façon de s’y prendre vis-à-vis d’eux ».

 

Bref, une après-midi qui a mis en lumière bien des choses méconnues mais indispensables.

 

 

Tous à l'écoute

Voir l'ajout

 

DSC_7819 copie.jpg

DSC_7826 copie.jpg

DSC_7820 copie.jpg

DSC_7821 copie.jpg

 

DSC_7823 copie.jpg

AJOUT

 

A noter

durant la conférence, la présence remarquée et remarquable de madame Isabelle Gaillez, certifiée en Validation de Naomi Feil, ergothérapeute, infirmière professeur, qui , sur base des trois planches qu'elle a conçu, a pu nous initier à la nécessité de requérir à des techniques de communication spécifiques pour favoriser la rencontre avec les aînés éprouvés par un vieillissement cognitif difficile."

Commentaires

  • Merci encore de votre soutien, dans la diffusion de ce projet qui ne fait que commencer ....
    A noter durant la conférence, la présence remarquée et remarquable de madame Isabelle Gaillez, certifiée en Validation de Naomi Feil, ergothérapeute, infirmière professeur, qui , sur base des trois planches qu'elle a conçu, a pu nous initier à la nécessité de requérir à des techniques de communication spécifiques pour favoriser la rencontre avec les aînés éprouvés par un vieillissement cognitif difficile.

Les commentaires sont fermés.