Nos villages

  • 2014-12-20-OBIGIES - LE PERE NOEL CHEZ LES PENSIONNES

     

    2014-12-20-OBIGIES - UNE COQUILLE POUR LES PLUS DE 60 ANS

                                                          2014-12-20-OBIGIES - DISTRIBUTION DE COQUILLES.jpg

    La distribution des coquilles par le Comité des Fêtes date d'une vingtaine d'années. Ce 20 décembre, le Père Noël s'est présenté chez les aînés en leur offrant l'une d'elles, tout en leur souhaitant un joyeux Noël et une bonne année. Un sourire accueillant fleurit à cette occasion chez tous les pensionnés qui attendent ce geste, toujours le bienvenu, de la part du comité de la fête du géranium, âgée de 34 ans,.

                                                                       

    2014-12-20-OBIGIES - PERE NOEL CHEZ LES PENSIONNES.jpg

    Nous avons fixé sur la pellicule l'un de ces Père Noël (Jean-Marie Stocman) ci-dessus. En cette veille de Noël, 189 coquilles auront été distribuées dans le village.

    La date de la création de cette distribution, nous l'avons demandée à Daniel Drouillon: "Le comité des fêtes réalisait des festivités lors des ducasses de quartier. Nous nous devions de faire un geste vis-à-vis de la population. Pour mieux comprendre, il faut savoir que le Comité de la fête du géranium est l'une des activités du Comité des Fêtes lequel, maintenant, comprend également le rallye des vieilles voitures".   

    Les plus âgés, ceux qui ont vécu la guerre, se rappelleront certainement que, lors de la messe de minuit la religieuse, Soeur Marie-Solange, institutrice à l'école communale, donnait à chacun des fidèles, retirée de sa "banse" le même genre de coquilles que l'on a tendance à appeler aujourd'hui "cougnou"

  • 2014-05-04- OBIGIES - LE GERANIUM EN FETE

    2014-5-04-OBIGIES - UN TEMPS SPLENDIDE POUR LA FÊTE DU GERANIUM

    Tout avait été mis en ordre pour la réusite de la fête. Même, les marcheurs étaient au rendez-vous dès potron-minet.

    Mais, il y a un mais: les bénévoles se font de plus en plus rares et tout repose sur les épaules de Daniel Drouillon et de son épouse ainsi que sur celles de quelques autres, telles que les dames Ergo par exemple. "Cela devient trop lourd à porter, soupire Daniel. Aussi, cette 33ème édition sera sans doute  la dernière manifestation de ce genre", précise-t-il encore. Auparavant, l'on comptait jusqu'à 8 horticulteurs, il n'y en a plus que quatre aujourd'hui. A part la famille de Pierre Vandevondel de Kain qui a été présente tous les ans, l'on sent une désaffectation. Cela veut-il dire que les étals étaient vides? Que nenni! Le soleil au rendez-vous depuis longtemps avait poussé les amateurs de jardins à se lancer dans les jardineries mais ceux qui ont eu peur des gelées tardives sont présents aujourd'hui à Obigies. (Signalons que ce dimanche matin il avait "gelé blanc"!). Acheteurs, pensez aussi aux Saints de Glace (Mamert, Pancrace et Servais les 11, 12 et 13 mai) Pensez ces jours-là à protéger vos fleurs si toutefois la croyance populaire s'avère exacte.

    Jadis, l'église était fleurie par les horticulteurs: un travail de titans! Aujourd'hui, une exposition de divers matériaux attirait les amateurs: peintures, travail du verre, colifichets, décorations sur faïence, etc.

    Autour de l'église, l'on a remarqué quelques marchands mais moins que de coutume. Par contre, Murielle Hespel avait organisé sa Ferme pédagogique dont nous avons eu l'occasion de présenter dans notre blog, avec, cerise sur le gâteau, la présence de fauconniers, lesquels attirent toujours beaucoup de monde.

    Bref, il semble bien qu'Obigies devra se séparer d'une fête qui, jadis a eu un succès retentissant Dommage mais compréhensif. A moins que quelqu'un prenne la relève. Sait-on jamais !