EXPOSITIONS - Page 2

  • 2014-06-14-PECQ - Visite du Louvre à Lens

    2014-06-14- L’asbl PECQ VOUS INVITE A UNE JOURNEE DECOUVERTE

     

    2014-06-14-PECQ-LE MUSEE DU LOUVRE A LENS.jpg

     

     

    Le samedi 14 juin 2014, si le nombre d’inscrits est atteint, l’asbl Pecq organise une visite de Lens et son réputé musée du Louvre. Le déplacement se fera en car ou en voiture selon le nombre de participants. Le départ se fera à 9h Pecq et le retour vers 17h. L’on pourra visiter librement les différentes expositions. Les billets sont à acquérir sur place. Les amateurs pourront visiter en groupe de 8 à 20 personnes. Une possibilité de restauration ou de pique-nique existera dans un restaurant de 2 étoiles. Les prix sont fixés comme suit : 10 euros par personne membre, 5 euros pour les moins de 15 ans. 15 euros pour les non-membres.

    Jusque fin 2014, l'essentiel des lieux de découverte et de visite du musée du Louvre-Lens est gratuit :
    - l'accès au parc
    - le hall d'accueil
    - le Centre de Ressources
    - la Grande Galerie
    - le Pavillon de Verre

    Inscriptions : Cécile 069/553408

  • 2014-05-05 OBIGIES- UN COLLECTIONNEUR DE BUTIMICROPHILIE

     

    2014-04-05-FROYENNES 4 - EX copie.jpg

    2014-04-05-OBIGIES: UN COLLECTIONNEUR DE MIGNONNETTES

     

     

    Le samedi 5 avril, de 15h à 18h et le dimanche 6 avril, de 10h à 18h, le Foyer Saint-Eloi aura le plaisir de vous présenter sa 35ème exposition « Toutes Collections ». Vous pourrez y découvrir de nombreuses collections dont la butilamicrophilie de fantaisie

     

    Toutes les collections attirent chaque année les amateurs collectionneurs. Il nous a été donné de visiter celle d’Edgard Fontaine d’Obigies qui s’adonne à la buticulamicrophilie, collection de mignonnettes.  Dire que nous avons été surpris serait un euphémisme. Une quantité de celles-ci, toutes parfaitement rangées, étiquetées ont attiré notre regard.

    Edgard nous a expliqué ce qu’est cette collection de mignonnettes dont le terme générique n’est guère connu du grand public.

    « Il s’agit donc de petites bouteilles de 1 à 10 centilitres, remplie d’alcool à la condition expresse qu’elles n’aient jamais été ouvertes. Cependant, l’on accepte l’évaporation qui, disons-le de suite, n’est jamais énorme. Toutes peuvent avoir aussi une forme différentielle ». En effet, l’on y rencontre toutes sortes de morphologie que vous serez stupéfaits de rencontrer à Froyennes, ainsi en est-il des divers flacons de fantaisie. On y trouvera par exemple des collections de chez Delft et de KLM. Notons qu’il était intéressant de la part du propriétaire de vous les faire admirer. Si, en 1974, Edgard a été attiré par ce genre de collections, ce n’est qu’avec 13 spécimens qu’il a commencé la première année. Maintenant il en possède plus de 8000 ! Inutile donc d’espérer de les transporter toutes ! De toute façon, notre homme en achète de moins en moins, il pratique surtout par le biais de l’échange avec un club français, lequel compte 96 amateurs. Chaque année, une petite trentaine d’entre eux assistent aux réunions qui se tiennent en un lieu différent, situé dans l’Hexagone.

     

     

    2014-04-05-FROYENNES 2 - EX copie.jpg

     

     

    Une bouteille cote en moyenne 2 à 3 € mais certaines peuvent atteindre 250 € ! Profitons de cette affirmation pour savoir qu’à l’exposition de Froyennes, aucune ne sera en vente. Regarder, admirer mais ne pas acheter !!!

     

    « Ce qui est intéressant », précise Edgar « c’est qu’il existe un grand nombre de modèles tous différents les uns des autres, alors qu’à première vue un non-connaisseur aurait de la difficulté de les différencier. Jamais, aucune n’est pareille aux autres. Par exemple, l’une contient 5 ml, une autre 50 ml, le degré d’alcool peut figurer soit à gauche, soit à droite, dans une autre est gravé le sigle de la femme enceinte (obligatoire maintenant en France), une Cointreau peut paraître sans ou avec le sigle « Total ». Certaines portent l’inscription 50 ml, d’autres de la même série sont marquées 5 cl. La couleur de l’étiquette  et /ou la couleur du produit peuvent aussi être différentes…Bref,  le collectionneur a vraiment de quoi parfaire sa collection.

     

    On pourrait se demander ce qui pousse quelqu’un à devenir collectionneur. M.Fontaine nous donne sa propre explication : « J’étais en avion. J’ai choisi un alcool (que j’ai bu !!!) et je me suivi rendu compte qu’il y avait plusieurs bouteille d’aspect différent. J’en ai acheté quelques-unes. Sachant que cela m’avait intéressé, des amis m’en ont rapporté de différentes couleurs parfois. Cela m’a incité à continuer : le virus était dans la pomme. C’est devenu une véritable passion : je suis tout le temps occupé à cela pour les ranger, les dépoussiérer, les placer à l’ordinateur, etc. »

     

    Quand vous les admirerez à Froyennes, vous penserez à la somme de travail qu’un tel loisir exige et vous saurez alors ce qu’est un véritable collectionneur.

    Entrée gratuite.

     

    Lieu : FROYENNES au Foyer Saint-Eloi, rue des Réfractaires froyennois, 5

     

    Edgar Déplechin