- Page 4

  • Michel Jakobiec vous invite le 8 octobre à 11 h au Conservatoire de Tournai.  

     

     

    Cinq musiciens et le chef fondateur de l'orchestre symphonique de Kinshasa seront bientôt les invités du conservatoire de musique de la ville de Tournai. Venez les écouter le dimanche 8 octobre prochain, entrée gratuite


    Michel Jakobiec 2.jpg« L’Orchestre Symphonique Kimbanguiste » existe depuis quinze ans.

    Au début, quelques douzaines d’amateurs passionnés par la musique se partageaient les quelques instruments. Pour que ce soit le tour de chacun d’eux, les répétitions se faisaient en plusieurs équipes. Aujourd’hui, lors des concerts du « OSK », il y a deux cents musiciennes et musiciens sur scène. 
    La plupart d’entre eux continuent d’être des autodidactes et des amateurs. Même pour ceux qui ont la chance de disposer d’une formation professionnelle et d’avoir un travail à peu près régulier, la vie quotidienne dans la métropole Kinshasa aux huit millions d’habitants est un combat pour survivre. Pour bon nombre d’entre eux, la journée de travail commence à six heures du matin, souvent bien plus tôt pour ceux qui ne peuvent pas se payer le déplacement en taxi collectif et doivent faire le chemin de plusieurs kilomètres qui les conduit au travail à pied. Malgré tout, les répétitions ont lieu le soir jusque dans la nuit – et ceci, pratiquement chaque jour. Une discipline et un enthousiasme rend muet de stupéfaction. 
    Quelques-uns des artisans ont entre-temps toute une collection d’outils souvent inventés et construits par eux-mêmes, afin de faire avec des moyens insolites toute réparation imaginable d’un instrument. De plus, les membres de l’orchestre font eux-mêmes leurs costumes et les robes pour leurs entrées en scène, s’organisent pour se procurer les notes et font le nécessaire pour que les enfants soient nourris et surveillés durant les longues soirées de répétition. 
    Armand Diangienda est fondateur et chef d’orchestre du OSK. Il est le petit-fils de Simon Kimbangu, un martyr très honoré au Congo, qui a lutté contre les colonialistes belges et a fondé sa propre église : les Kimbanguistes. Armand joue lui-même du violoncelle et compose : « La musique m’aide à penser et à mieux planifier ma vie. Et même si les répétitions sont souvent laborieuses et les progrès pas reconnaissables immédiatement, le fait de faire de la musique en commun aide à surmonter de nombreuses choses. »

     
  • Le retour des toilettes à la gare de Tournai

     

    Les 6.400 personnes qui prennent le train chaque semaine à Tournai pourront enfin se soulager
    Les 6.400 personnes qui prennent le train chaque semaine à Tournai pourront enfin se soulager

    Les nombreux voyageurs de la SNCB qui empruntent la gare de Tournai auront enfin droit à des toilettes. Leur fermeture était effective depuis le premier trimestre de 2015. Un problème pour cette gare, l’une des plus importantes de la région. 6.400 personnes prennent en effet le train chaque semaine à Tournai, ce qui représente tout de même plus de 25.000 personnes par mois.

    La SNCB a donc décidé de leur réouverture, le 2 octobre prochain. «  Le vandalisme et les dégradations à répétition avaient causé la fermeture des toilettes. Entre-temps, une déclaration d’intention a été signée entre la ville, les services judiciaires, les services de police et la SNCB. Le but était de réduire les actes malveillants. La mise en pratique d’actions entre ces différents services a porté ses fruits et une baisse du vandalisme a été observée sur le site de la gare de Tournai, qui s’étend de la place Crombez à l’arrière de la gare  », explique Véronique Pirot, porte-parole à la SNCB.

    La décision de rouvrir les toilettes a donc été prise par la SNCB. «  La SNCB sait que c’est un besoin pour les voyageurs, d’autant plus que la gare de Tournai est une gare importante sur le réseau  ».

    Au niveau pratique, l’endroit des toilettes reste inchangé et celles-ci seront payantes. «  Elles seront à 50 centimes, comme avant. Les horaires des toilettes se calqueront sur ceux de la salle des pas perdus », ajoute Véronique Pirot.

                                     ® C. D.

     

    «Les employés pourront faire pipi»

    JEUDI, SEPTEMBRE 28, 2017 - 18:02

    Les 6400 personnes qui prennent le train chaque semaine à Tournai pourront enfin se soulager

    Plusieurs actions avaient été menées, notamment une pétition de 600 signatures et une intervention de Paul-Olivier Delannois, bourgmestre faisant fonction à Tournai, pour que les toilettes de la gare soient remises en fonction. P.-O. Delannois se dit ravi par cette nouvelle. «  Je n’ai pas encore reçu l’info officielle, mais si c’est vrai, j’en suis très heureux. J’ai joué un rôle non-négligeable là-dedans et je vois que ma chanson (NDLR Allo Bellot Popo) a porté ses fruits. Pour les personnes qui travaillent dans les petits commerces de la gare, c’était problématique. En journée, c’était quand même la moindre des choses qu’il y ait des toilettes. Je ferai un petit cadeau à la Polo au ministre Bellot ! »

  • Eurométropole Tour

     

    Eurométrople horaire.jpg