- Page 4

  • L'aile C de la prison de Tournai atteint une occupation de 200% !

     Paul-Olivier Delannois au ministre de la Justice sur "la situation de surpopulation carcérale au sein de la prison de Tournai"

    Paul-Olivier.jpgPaul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le président, monsieur le ministre, je me permets de vous interpeller sur la situation de surpopulation carcérale que connaît actuellement la prison de Tournai. En date du 16 mai dernier, l'établissement comptait une population carcérale correspondant à 127 % de la capacité du site. En outre, l'aile C correspondant aux "entrants, mesures spéciales ou punis", compte 51 cellules pour une capacité de 56 places.

    Actuellement, sept cellules de cette aile sont bloquées pour cause de travaux liés à des dégâts dus à la grève de mai 2016, ce qui diminue sa capacité à 49 places. Finalement, on en arrive, pour cette aile, à une population de 103 détenus pour 49 places effectives, soit une occupation de plus de 200 %! Ce constat m'interpelle et nécessite indéniablement une réaction de votre part. D'une part, parce que cette surcapacité entraîne des conditions de détention qui ne respectent aucunement les règles élémentaires d'hygiène et de salubrité et, d'autre part, parce que ce genre de conditions de détention est de nature à exercer une charge psychosociale importante sur le personnel administratif et les agents pénitentiaires de la prison, ce qui rend leur travail pénible et stressant. Il est donc impératif de stopper l'arrivée d'entrants qui ne cesse d'augmenter la population carcérale au niveau de l'aile C qui devient tout simplement ingérable.

    Monsieur le ministre, des mesures seront-elles prises pour remédier à cette situation? Comptez- vous arrêter ce flux d'entrants au sein de la prison de Tournai? L'aile C retrouvera-t-elle prochainement un niveau de population carcérale raisonnable, en phase avec sa capacité réelle d'accueil?

    Koen Geens.jpgKoen Geens, ministre: Monsieur le président, monsieur Delannois, hier, le 29 mai, la population de Tournai était de 213 pour une capacité de 179 places et une section de quatre places pour détention limitée où peuvent être placés les détenus low security. L'aile C comporte 58 places mais se trouve régulièrement en surpopulation étant donné qu'il s'agit d'une aile pour prévenus. Á l'heure actuelle, quatre des dix cellules fortement dégradées durant les grèves restent à rénover et deux doivent être entièrement refaites, en ce compris le plafonnage. La rénovation a été demandée à la Régie des Bâtiments. Deux autres cellules sont en attente de nouvelles portes actuellement en fabrication à la prison de Bruges.

    En ce qui concerne les flux d'entrants, je rappelle que le nombre de détenus dans une maison d'arrêt est plus difficile à contrôler que dans une maison de peine. En outre, la prison de Tournai a été quelque peu sollicitée pour recevoir les écroués normalement destinés à la prison de Mons. La situation de Mons est en train d'être régularisée, ce qui devrait avoir un effet sur le nombre d'écroués à Tournai.

    Concernant les questions relatives à la rénovation et aux travaux nécessaires, je vous renvoie à mon collègue Jambon, compétent pour la Régie des Bâtiments. La rénovation des cellules a été demandée à la Régie mais à ce stade, mes services n'ont pas encore reçu de planning.

    Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le président, monsieur le ministre, vous vous doutez bien que votre réponse ne peut me satisfaire. En effet, vous m'avez invité à m'adresser à M. Jambon – ce que je compte faire – tout en constatant la surpopulation carcérale dans la prison de Tournai. Les problèmes sont donc bien présents et le personnel n'arrête pas de me solliciter pour que j'intervienne afin que le fédéral se décide à agir.

    J'entends qu'à Mons, les problèmes se régularisent. Je n'ai aucun problème avec le bourgmestre de cette ville. Mais si certaines personnes doivent être incarcérées à Tournai parce que ce dernier a refusé qu'elles le soient à la prison de Mons, je serai peut-être amené, un jour, à faire de même. Essayons donc de trouver des solutions.

    Cela dit, si des travaux doivent être effectués, le pouvoir fédéral et la Régie des Bâtiments se cachent la vérité en se relançant la balle.

     

     

  • LA PENSEE DU JOUR

    La nature est remplie d'une infinité de raisons dont l'expérience n'a jamais vu la trace. - Léonard De Vinci

  • Le bal du XIXème siècle

    Affiche bal XIXe.jpg