Les libéralités de Soroptimist

 

Ce mercredi 12 septembre, s’est déroulée au Brasse-temps à la Drève de Maire la passation de pouvoirs du club Soroptmist et la remise des chèques de 1000 € chacune des 5 associations choisies d’après les besoins présentés.

D’entrée, la présidente sortante, Marie-Line Masquelier, s’est confondue en remerciements adressés aux  21 membres de l’association après avoir rappelé que Soroptimist est présent dans 143 pays, représentés à l’UNESCO, à l’ONU, au Conseil des femmes et au Conseil de l’Europe famille : « Nous agissons non seulement internationalement, nationalement mais aussi localement. Toutes les activités ont pour but d’aider la femme, la jeune fille, les enfants également dans plus d’autonomie financière, dans un droit à l’éducation, l’accès à la santé. Toutes les activités vraiment mènent vers ce but.

Aussi, je remercie chaleureusement toutes mes amies Soroptimist qui, durant 2 ans m’ont épaulée, soutenue et encouragée et si nous pouvons vous remettre des chèques aujourd’hui, c’est grâce à elles ».

Vint ensuite la distribution de ceux-ci qui permit aux lauréats de présenter le pourquoi de son existence  et de préciser l’emploi qu’elle fera de cette manne qui, n’en doutons pas, servira pour un emploi des plus nobles.

La nouvelle présidente

 

DSC_6533 copie.jpg

C’est une tournaisienne qui va succéder à Marie-Line au poste présidentiel.  Elle se nomme Rosine Brunain.  Depuis 1999, elle est inscrite au club, lequel a augmenté de 3 nouvelles venues : 2  l’an dernier et une cette année. D’autres dames se sont jointes à la cérémonie de ce jour afin de se rendre compte de l’ambiance qui règne au sein de Soroptimist Tournai et pourraient rejoindre le groupe. Pour l’instant, elles ont 21.

Rosine nous a confié qu’elle n’avait aucune intention de changer quoi que ce soit dans la vie du groupe. « Je vais continuer sur la même lancée car la présidente Marie-Line a fait déjà beaucoup de travail et a insufflé une dynamique que je vais essayer de conserver ».

 

La Redoute, Masure 14, le musée du Folklore, la Consoude , l’Ecole à l’hôpital, Lîle en soi sont les 5 bénéficiaires

Masure 14 .

DSC_6535 copie.jpg

Son représentant se dit heureux comme le feront toutes les autres associations, de cet effet de bonté de Soroptimist à son égard. En quelques mots, il expliqua que Masure 14 est une maison de jeunes ouverte à tous, située dans la quartier de Sainte-Marguerite à la rue As-Pois depuis 1972 . Elle est reconnue dans un cadre des égalités des chances . Il se dit heureux d’avoir été sélectionné parmi les 12 dans la région Wallonie=Bruxelles, lesquelles sont considérées comme jeunes pilotes pour mettre en place tout un travail autour de l’amitié des gens. L’argent reçu servira à réaliser des ateliers …

La Consoude

DSC_6544.JPG

Cette association existe afin de mieux aider les femmes.

Ariane Laebens, la directrice, présente son association « Qui mieux que des femmes pour aider d’autres femmes. Ces dernières sont aidées seules ou avec enfants, elles qui ont bien souffert dans la vie puisqu’elles ont été victimes de violence, toutes formes de violence qu’elles soient physiques, verbales, économiques , victimes de leur mari, de leur compagnon, de leur partenaire mais aussi de leur ex-compagnon ou de leur ex-partenaire. Elles ont harcelées, soit par téléphone, soit par la recherche. C’est pour éviter cela que la Maison n’est pas connue, pas facilement identifiable.

Grâce au don reçu, cela permet aussi de se faire connaître des femmes dans ce cas. Les 1000 € sont les bienvenus  et vont servir à l’achat d’une nouvelle télévision, l’ancienne étant en fin de vie et, s’il reste de l’argent, la Consoude pourrait  agrandir l’atelier pâtisserie pour aider les femmes à reprendre goût à la vie normale.

L’île en soi

DSC_6542 copie.jpg

Il s’agit d’une maison de médecine intégrative en partenariat avec le CHwapi. Elle est un lieu d’accueil pour les patients atteints de cancer et leurs proches : ils y trouveront, tout au long du traitement, une aide précieuse ainsi que les moyens pour recouvrer un bien-être physique, psychologique et social. 

L’argent reçu servira au développement de la maison, laquelle est ouverte depuis environ 2 mois et demi. Les organisateurs se sont rendu compte qu’elle répondait  à une attente, à une demande . Une trentaine de nouveaux patients ont fréquenté la Maison depuis l’été. Ce projet n’est pas exclusivement féminin, il est aussi ouvert aux hommes.

La Maison est ouverte aux femmes atteintes de cancer pour qui des ateliers ont été créés. Le Comité est composé de 12 femmes (féminin donc) .

L’argent reçu est très précieux puisque le projet est d’agrandir la Maison car les places sont assez limitées surtout pour des activités à caractère sportif et pour  différentes conférences que les organisatrices ont l’intention d’organiser.

Le musée du Folklore

DSC_6540 copie.jpg

Chacun connaît le musée dont Nicole Demaret a conduit les destinées durant 35 années de longues années. Jacky Legge, le nouveau conservateur qui lui a succédé le 1er septembre, a lui aussi bénéficié des libéralités de Soroptimist. Il a tenu à présenter « sa » nouvelle acquisition.

« Cette aide , dira-til, est précieuse car le nouveau musée du Folklore et des Imaginaires a fait des services clubs un public cible pour faire entrer dans la musée un public très diversifié. Soroptimist, en la personne de Marie-Line Masquelier,  a accepté d’y participer à condition toutefois que cela corresponde à leurs objectifs ». 

La première pensée de Jacky Legge s’est portée sur les enfants abandonnés. Il s’entourera de personnalités intéressées par ce projet qui est leur objectif. Citons, par exemple l’ancien directeur des équipements aux musées royaux de Bruxelles dont le but est de dynamiser un certain nombre de sections. Il a l’intention de travailler avec Loulou Godet, scénographe hors pair  pour apporter le son. Jacky Legge s’assurera les connaissances de l’Académie des Beaux-arts dont les étudiants en informatique : « Relier le passé aux actualités est très important et les nouvelles technologies y aideront ».

L’école à l’hôpital et à domicile

DSC_6537 copie.jpg

La raison de l’existence d’une telle association est de donner des cours gratuits à des jeunes arrêtés au niveau de leur scolarité pour raison de maladie, d’opération,  de dépression aussi et donc, expliquera la représentante,  nous leur donnons des cours à l’hôpital ou chez eux. A Tournai 25 professeurs participent à ce travail bénévole.

L’argent reçu servira spécialement à rembourser leurs frais de déplacement  eux qui donnent de leur temps pour ces jeunes. Ils sont assurés sur le parcours de leurs élèves, lesquels, bien souvent, réussissent leur année scolaire alors qu’ils ne sont pas à l’école

DSC_6547 copie.jpg

 

Les commentaires sont fermés.