• Rénovation de la passerelle de l'Arche

    Passerelle de l'arche.jpg

    La passerelle de l’Arche relie deux quartiers très vivants de Tournai. Cette passerelle reconstruite dans les années 60 doit être rénovée et adaptée à la mobilité douce. Ce matin, nous avons lancé le processus participatif. Chacun peut contribuer à construire la passerelle de demain. Pendant les trois semaines qui viennent tous les avis seront recueillis pour façonner la passerelle. Une plateforme sur le net, des rencontres, des visites : tout le monde peut participer, précise Rudy Demotte.

    L'Arche.jpg

  • Le sauvetage de la Basilique de Bon-Secours est assuré

                                                                

     

    En visite ce mercredi 30.08.2017 à Péruwelz, sur invitation de la Députée wallonne Véronique Waroux, le Ministre Collin a assuré le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut de son soutien, notamment financier, pour plusieurs projets en attente. La Basilique de Bon-Secours, pour sa part, recevra le feu vert pour le début de son important chantier de restauration dès la réunion de gouvernement wallon du 7 septembre. Enfin, le Ministre a apprécié le travail mené par la ferme Velghe, à Baugnies, qui s’est tournée vers l’autonomie alimentaire.

     

    Le Ministre wallon de l’Agriculture, de la Nature, du Tourisme et du Patrimoine, René Collin, s’est rendu ce mercredi 30 août à Péruwelz. A l’invitation de la Députée wallonne cdH Véronique Waroux, il a pu découvrir la Maison du Parc Naturel des Plaines de l’Escaut (PNPE), la Basilique Notre-Dame de Bon-Secours et la Ferme Velghe.

     

    DSC_5092 copie.jpg

    Reinold Leplat, Directeur du PNPE, après avoir fait visiter les remarquables infrastructures de l’Escale forestière, - dont le parcours sensoriel « pieds nus » bientôt candidat au label touristique « Wallonie insolite » en 2018 -, a abordé le futur élargissement du Parc Naturel en vue d’y intégrer les villages tournaisiens. Le Ministre, qui recevra le dossier de demande pour la fin de l’année, se dit conscient du travail de qualité mené par les parcs naturels, et favorable aux extensions, même si celles-ci engendrent un surcout au budget wallon. L’élargissement du PNPE signifierait une augmentation de près de 80000€ de sa dotation. « Je suis pour, car il s’agit d’une politique utile », assure René Collin. Dans la foulée, il rassure l’équipe sur la pérennité d’un subside attendu : celui du projet Variane (75000€ pour 2017) visant à lutter contre l’érosion.

     

    A la Basilique Notre-Dame de Bon-Secours, c’est au tour de Pol Mourin, représentant de la Fabrique d’église, et de Jean-Louis Vanden Eynde, architecte en charge de l’imposant projet de restauration du monument, de recevoir des apaisements. La première phase des travaux (sur les cinq projetées), portant sur les toitures pour un montant de 812 640€, financés à 70% par la Région wallonne, 26% par la Commune et 4% par la Province, est au menu du gouvernement wallon du jeudi 7 septembre. Après la reconnaissance du monument comme « Patrimoine exceptionnel de Wallonie », accordée en 2016 par le Ministre Prévot qui avait également visité les lieux en compagnie de la Députée péruwelzienne, le lancement du chantier est un événement attendu, devenu indispensable pour la conservation du bien. Sa dégradation s’accélère, rendant désormais le franchissement du porche principal dangereux et interdit au public. Le Ministre du Patrimoine encourage la Fabrique et la Commune à introduire en outre un dossier de mesures conservatoires d’urgence, dès notification du dossier. Sans cela, l’architecte craint que certaines structures ne passent pas l’hiver.

     

    A plus long terme, le Ministre attend de la Commune l’introduction d’un plan quinquennal, afin de permettre une planification efficace des différentes phases du chantier, et de réfléchir à une valorisation touristique optimale du site après sa restauration. « C’est une formidable porte d’entrée de notre région depuis la France. Son avenir n’est certainement pas de la laisser péricliter», souligne René Collin. Véronique Waroux, qui œuvre depuis plusieurs années à l’aboutissement de cet important dossier, se réjouit de l’enthousiasme affiché par le Ministre, et attend avec impatience de voir à nouveau la statue de Notre-Dame briller au sommet de l’édifice. Sa pose est prévue lors de la phase 2.

    DSC_5095 copie.jpg

     Photos prises devant la statue de la Basilique de Bon-Secours. 

    On y trouve l'architecte Jean-Louis Vanden Eynde, le Ministre René Collin, la Députée Véronique Waroux, et Pol Mourin de la Fabrique d'église.

     

    Enfin, la visite ministérielle s’est prolongée dans un autre village de l’entité : à Baugnies, à la ferme Velghe. La famille Velghe a choisi de passer en autonomie fourragère depuis deux ans pour son bétail et opte pour les circuits courts et la valorisation des produits locaux. Elle a expliqué avec enthousiasme comment ses vaches effectuaient des rotations entre les 21 parcelles de leurs 14 hectares de prairies, à raison d’un changement de parcelle tous les 2 jours. Résultat : elles profitent en permanence d’une herbe en nutriments sans pesticide, le cycle des vers est cassé et les vaches sont en meilleure santé tout en produisant en moyenne 22L de lait de qualité. Ainsi, cette année, malgré la sécheresse, les sols sont restés verts. D’abord tentée par le basculement total vers le bio, la famille Velghe a plutôt choisi de se tourner dans les mois à venir la valorisation personnelle de sa production laitière : yaourts, beurres, fromages et glaces seront bientôt proposés en vente directe à la clientèle. « Une agriculture qui se prend en main, qui choisit de ne plus dépendre du marché : c’est assurément la voie que je soutiens », conclut le Ministre.

  • CES 31.08 & 01.09 à Tournai

    RAPPEL: AUJOURD'HUI ET DEMAIN

    Halle aux Draps - Phil..jpg

    Entre autres: vendredi à la Halle aux Draps à 16h

     

    UNATT DU 31.08.jpg