LA REMISE DU PRIX PASQUIER GRENIER

Don Bosco remporte le Prix Pasquier Grenier

 

Pasquier Grenier, association forte de près de 400 membres, cherche à préserver tout élément de patrimoine du « centre ancien protégé » de Tournai (situé à l'intérieur des boulevards) qui le mérite pour son intérêt architectural, artistique et/ou historique. Depuis 2014, elle a étendu son rayon d'action au grand Tournai (après la fusion des communes) et peut y mener des actions en matière de patrimoine si la nécessité s'en fait sentir.

 

 

Benjamin Brotcorne.jpgMaître Valentin Brotcorne, président de l’association Pasquier Grenier, a ouvert la séance académique par ces mots que nous tenons à vous rappeler ou à faire connaître aux personnes qui n’avaient pas en la possibilité d’y assister :

 

 

CHERS MEMBRES,

Mesdames, Messieurs ;

 

J’ai le grand plaisir de vous retrouver à nouveau ce soir à l’occasion de la remise annuelle du Prix Pasquier Grenier.

 

C’est dans le bel écrin néo-gothique de la chapelle de l’école Don Bosco que Pasquier Grenier a souhaité organiser la remise de son prix annuel qui récompense la plus belle restauration d’un immeuble tournaisien.

A front de boulevard.jpg

 

Cour de récréation.jpg

Don Bosco dans la chapelle.jpg

DSC_8278.JPG

Marie-Auxiliatrice dans le choeur.jpg

 

DSC_8312.JPG

DSC_8313.JPG

DSC_8314.JPG

DSC_8317.JPG

 

 

OVA41436E (3).jpg

Escalier de secours

Au contraire de l’an dernier, nous ne décernerons qu’un seul prix, lequel pour rappel peut désormais récompenser indifféremment une rénovation tournaisienne située en ville ou à la campagne.

 Voici trois ans que la confédération de la construction du Hainaut soutient financièrement le Prix Pasquier Grenier  en nous donnant cette année les moyens de gratifier les lauréats d’une prime de 625 euros destinée à les récompenser de leurs efforts à restaurer un immeuble ancien à Tournai. Qu’elle en soit une nouvelle fois remerciée !

 Plusieurs restaurations ont attiré notre attention cette année :

 La première est pour le moins originale puisqu’elle concerne un élément décoratif d’une façade industrielle située Rue des champs.

 Il s’agit d’un imposant sgraffite à l’enseigne de l’union industrielle, laquelle société occupe et exploite toujours actuellement le dit bâtiment.

 Cette restauration s’inscrit dans la campagne de restauration de sgraffites que Pasquier grenier a entamée voici 3 ans en partenariat avec la région wallonne et les propriétaires des immeubles concernés.

 

Pasquier Grenier se réjouit d’avoir pu compter sur la détermination du directeur de l’union industrielle Monsieur VANDERBORGT, sans laquelle ce projet n’aurait pu aboutir.

 Une autre réalisation nous a également réjouit, à savoir la très belle restauration d’un immeuble de style Louis XIV, situé sur le Quai Notre Dame.

 

Propriété de Monsieur et Madame BOYAVAL, déjà lauréats du prix Pasquier Grenier il y a quelques années pour le sauvetage des trois immeubles voisin, c’est à présent un rang entier des quais qui a ainsi été préservé et magnifié le long d’un fleuve que certains voudraient appréhender par son seul aspect économique… mais nous ne polémiquerons pas ce soir…

 Une autre belle réalisation concerne l’immeuble néo-classique situé à l’angle des rues Piqué et du Louvre.

 Lequel est exemplatif de l’intérêt de ce style architectural particulièrement bien représenté à Tournai mais qui, à l’exception notable du Conservatoire de Tournai, est systématiquement malmené par des interventions radicales consistant à décaper les moulures, voire l’entièreté des façades jusqu’à la brique…

 Les lignes semblent toutefois bouger depuis l’embauche par la Ville de Tournai d’un conseiller patrimonial, accédant ainsi à une pressante revendication de Pasquier Grenier.

 Notre association constate déjà les premières interventions éclairées du service de l’urbanisme lorsque celui- ci est confronté à des interventions intempestives sur des immeubles de style néo-classique.

 Mais il est une restauration qui, de par son ampleur et sa qualité et sa visibilité à Tournai, a rassemblé tous les administrateurs de Pasquier Grenier : Don Bosco !

 Restauration menée avec courage et adresse par ses propriétaires, l’oratoire Saint Charles ASBL,  mais aussi architectes et entrepreneurs, eux mêmes ancien élèves de Don Bosco.

 Un temps menacé de destruction, c’est au prix d’un énorme effort financier et humain que cet édifice ô combien visible en Ville a été sauvegardé et sublimé par ses courageux propriétaires.

 et sans faire durer d’avantage le suspens, je puis vous annoncer que c’est cette restauration qui reçoit le prix Pasquier Grenier 2015.C’est pour ce travail et ce soin à conserver et à mettre en valeur le patrimoine tournaisien que Pasquier Grenier soutenu par la confédération de la construction éprouve une grande satisfaction à remettre ce chèque d’encouragement à l’ASBL Oratoire Saint Charles représentée par le père Clément ».

 

Benjamin Brotcorne, président de l'association Pasquier grenier.jpg

Cette appellation vient du nom donné par Don Bosco à ses maisons d’accueil pour jeunes marginalisés, l’addition « Charles » vient du nom du donateur Charles Verdure.

A la suite d’une restructuration des œuvres salésiennes en France et en Belgique, à l’été 2009, les Salésiens quittent la maison peu habitable et insuffisamment sûre. Après maintes discussions, il a été décidé que l’affection du bâtiment ne serait pas laissée à un promoteur immobilier. De nombreux anciens de l’école, spécialistes dans leur profession s’attelèrent à la réhabilitation. Commencés en  2012, les travaux sont aujourd’hui terminés. La réalisation à été jugée par l’association Pasquier Grenier digne de remporter le Prix 2015.

 

La Père Clément durant son discours.jpg

Lors de la remise du prix, le Père salésien, Léon Clément, administrateur-délégué de l’asbl « Oratoire Saint Charles, Œuvre de Don Bosco à Tournai », tout en se présentant, se fit un devoir de retracer l’historique des bâtiments, lesquels furent construits entre 1868 à 1870 par l’architecte tournaisien Justin-Antoine Bruyenne en vue d’y bâtir un orphelinat grâce au don de fortune de Melle Colette Verdure qui ne put mener son projet à bien. Après  maintes tractations auxquelles participa, entre l’autres, l’évêque Mgr Du Rousseaux, les Salésiens reçurent les bâtiments déjà branlants. A noter que les Salésiens se sont dévoués au service des jeunes de la région durant 114 ans.

En 2009 les 4 Salésiens restants se sont retrouvés à la Résidence Vertefeuille.

Que faire de l’école ? Pas question de l’abattre mais il était urgent de le réhabiliter. Mais, l’argent étant le nerf de la guerre, il fut décidé de vendre plusieurs bâtiments de l’école (dont l’ancien cinéma Eden) et le bâtiment de la rue Frinoise.

 

Il est indispensable de noter que c’est grâce aux anciens élèves que de tels travaux ont été menés à bien. A titre exemplaire, citions Vincent Lucas, un ancien élève de la section construction  qui a accepté la responsabilité d’entrepreneur général. Les différents corps de métier ont tous été entrepris par des entreprises de la région. « Deux administrateurs de l’asbl, M.M.Dorchies et Renard, anciens professeurs de construction de l’Institut ont suivi l’avancement des travaux : leur compétence et leur engagement au service des travaux ont été d’un grand secours : merci à eux », se devait de souligner le Père Clément.

 

DON BOSCO LA GIROUETTE copie.jpg

 

Détails : le président de l’Oratoire Saint Charles est Maître Lefebvre, le secrétaire-trésorier et en même temps administrateur-général est le Père Clément , les administrateurs : Paul Dozinel, Pierre Vlieghe, Stéphane Renard, Fernand Dorchies.

 

L'assemblée

DSC_8275.JPG

DSC_8277.JPG

 

DSC_8279.JPG

DSC_8311.JPG

 

 

DSC_8314.JPG

DSC_8315.JPG

DSC_8280.JPG

DSC_8285.JPG

DSC_8286.JPG

DSC_8287.JPG

DSC_8288.JPG

DSC_8289.JPG

DSC_8290.JPG

DSC_8291.JPG

DSC_8292.JPG

DSC_8293.JPG

DSC_8294.JPG

DSC_8295.JPG

DSC_8296.JPG

DSC_8297.JPG

DSC_8298.JPG

DSC_8300.JPG

DSC_8301.JPG

DSC_8302.JPG

DSC_8304.JPG

DSC_8305.JPG

DSC_8307.JPG

DSC_8308.JPG

DSC_8309.JPG

DSC_8310.JPG

DSC_8311.JPG

DSC_8319.JPG

Paul Dozinel.jpg

Paul Voiturier.jpg

Pierre Vlieghe.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.